Vos questions
Vos questions

Vos questions

1. Comment savoir si mon comportement peut être considéré comme une addiction ?

Une addiction est une participation / implication répétée avec une substance ou une activité, en dépit du mal qu’il peut causer, parce que cette implication a été (et peut continuer) plaisante et/ou valorisante.

Toutes les addictions que ce soit par des substances ou comportements causent des changements similaires dans le cerveau.

Un addict n'a pas toujours conscience que son comportement constitue une addiction, c'est souvent l'entourage qui en prend conscience en premier.

Il existe des tests permettant d'avoir une idée du degré d'addiction.

Exemple pour l'addiction au porno : https://addict-porno.fr/test

2. Quel type de thérapie et quelles techniques utilisez-vous ?

J'utilise les thérapies cognitives et comportementales (TCC) avec la pleine conscience (mindfulness) qui sont des thérapies brèves.

Les TCC sont un type de thérapie efficace pour résoudre les problèmes tels que :

3. Combien de temps dure la thérapie et à quelle fréquence ont lieu les séances ?

La thérapie n'a pas de durée prédefinie, elle dépend de votre avancée dans la sortie de l'addiction.

L'idée est de commencer par une séance tous les 7 ou 10 jours, pour avoir un accompagnement régulier.

Il est nécessaire d'avoir un suivi régulier pour découvrir votre boucle addictive (émotions, pensées, sensations corporelles, situations, comportements) et vous faire expérimenter les outils qui vont vous aider à trouver d'autres comportements plus sains.

Un sevrage est caractérisé par de nombreuses rechutes, ce qui est tout à fait normal, au vu des changements que l'addiction engendre dans le cerveau.

L'objectif de la thérapie est bien entendu de vous faire gagner en autonomie, de vous en apprendre plus sur l'addiction (psychoéducation), pour vous permettre de progresser sans mon aide.

Ainsi, une fois que vous sentirez que vous avez suffisamment progressé et bien intégré les outils thérapeutiques, vous aurez l'envie d'essayer d'espacer nos séances.

Le jour où vous décidez d'arrêter la thérapie, nous ferons une dernière séance pour faire le bilan du chemin parcouru.

4. Est-ce que la première séance m'engage définitivement dans une thérapie ?

Avant de partir sur un accompagnement, vous pouvez m'appeler pour discuter de votre problématique et répondre à vos questions, ainsi que de vous présenter le type de thérapie que je propose.

La première séance est gratuite pour vous permettre de prendre le temps d'exprimer votre situation, vous indiquer les sujets sur lesquels nous pouvons travailler et vous montrer dans quelle mesure des outils peuvent vous aider.

Il est tout à fait possible de vous arrêter à la première séance.

Sachez que j'adapte les tarifs en fonction de la situation financière de la personne.

5. Pourquoi se faire aider alors que je peux y arriver tout seul en recherchant de l'information ?

La particularité fréquente d'un addict est la difficulté à s'attacher avec sécurité avec les autres.

Au lieu de demander de l'aide aux autres, il a pris l'habitude d'utiliser un comportement compulsif pour anesthésier des émotions ou situations difficiles.

En démarrant une thérapie avec un spécialiste de l'addiction, vous bénéficierez de son écoute empathique, de l'accès aux connaissances et à l'expérience de la personne qui vous aide.

De plus, quand un addict a une addiction, il est fréquent qu'il ait d'autres comportements compulsifs.

Un des écueils des addicts lors du sevrage est d'arrêter leur addiction mais de compenser avec une autre.

Dans ce cas, le problème ne fait que se déplacer : avec mon expérience, je pourrai vous aider pour éliminer tous les comportements compulsifs.

6. Quelle est la différence entre un coach, un psychologue et un psychiatre ?

Les trois sont spécialistes de la relation d'aide.

Le coach a suivi (ou non) une formation en coaching dans une école privée ou à l'université.

L'objectif est la recherche de l'autonomie et de répondre avec efficacité à l'objectif de la personne qui a besoin d'aide : l'accompagnement est court.

Dans le cas de l'addiction, le suivi est plus long car l'addiction joue un rôle important dans la vie de l'addict (Exemple pour l'addiction au porno).

A l'inverse, les psychologues et psychiatres ont suivi une longue formation.

Les stages déterminants sont souvent suivis en fin de formation.

Les thérapies actuelles sont dites brèves et il existe donc des similitudes avec le coaching.

Au delà de la formation, ce qui importe ce sont les qualités humaines de la personne qui vous aide ainsi que le type d'accompagnement.

C'est pour cela que je vous propose de d'abord échanger par téléphone et de vous offrir la première séance.

7. Quelle formation avez-vous suivie ?

J'ai le projet de suivre prochainement une formation de praticien dans les thérapies cognitives et comportementales : je suis très intéressé par cette formation de 54 jours dispensée par des psychiatres / psychologues / docteurs.

J'ai suivi une formation sur l'aide relationnelle en tant que bénévole de l'association Astree.

Je suis également en relation avec d'autres coaches pour partager nos méthodes, notre approche en tant que coach ainsi que les outils utilisés.

Mon expérience dans la relation d'aide et l'addiction s'appuie sur :
  • les personnes que j'aide actuellement en accompagnement individuel et avec mon groupe de parole.
  • mes recherches dans les addictions comportementales : livres, articles scientifiques, nombreux témoignages d'addicts et d'anciens addicts.
  • les échanges réguliers avec d'autres coachs.
  • mon action en tant que bénévole de l'association Astree qui vient en aide aux personnes en difficulté personnelle ou sociale.
  • ma guérison de l'addiction au porno et à Internet en utilisant les TCC.
Vous avez d'autres questions ?

Vous pouvez m'appeler ou m'envoyer un email, je vous répondrai avec plaisir.